Sous Officier de Gendarmerie


Centre d’information et de recrutement :
Adresse: Caserne Courrège - 202, avenue Jean Rieux 31055 TOULOUSE
Téléphone: 05.61.12.22.20
Site Internet : www.defense.gouv.fr
Adresse mail : cir.toulouse@orange.fr

Ecole des Sous-officiers de Gendarmerie (ESOG) de MONTLUCON :
Informations pratiques: Voir la rubrique "Nouveaux Arrivants"
Adresse: Ecole de gendarmerie Caserne Richemont 95 avenue Jules Guesdes 03102 MONTLUÇON Cedex
Téléphone: +33 (0) 4.70.08.50.00
Site Internet : www.ecole-gendarmerie-montlucon.fr

Ecole des Sous-officiers de Gendarmerie (ESOG) de CHAUMONT :
Adresse: 1 avenue du 109° R.I 52000 CHAUMONT
Téléphone: +33 (0) 3 25 30 78 78
Site Internet : www.ville-chaumont.fr

Ecole des Sous-officiers de Gendarmerie (ESOG) de CHATELLERAUT :
Adresse: 36, rue Louis Braille 86100 CHATELLERAULT
Téléphone: +33 (0) 5.49.02.44.00

Ecole des Sous-officiers de Gendarmerie (ESOG) de LIBOURNE :
Adresse: 15, place Maréchal Joffre 33500 LIBOURNET
Téléphone: + 33 (0) 5.57.25.63.63
Site Internet : www.memoire-libourne-gie.net

Ecole des Sous-officiers de Gendarmerie (ESOG) de CHATEAULIN :
Adresse: Ty Vougeret 29150 DINEAULT
Téléphone: +33(0) 2.98.86.44.00
Site Internet : promotionsimon

Ecole des Sous-Officiers de Gendarmerie (ESOG) du MANS :
Adresse: 19, boulevard Paixhans 72000 LE MANS
Téléphone: +33 (0) 2.43.78.51.00

Ecole de Gendarmerie de ROCHEFORT :
- Corps de Soutien Technique et Administratif de la Gendarmerie Nationale (CSTAGN)
- Direction Générale de la Gendarmerie Nationale (DGGN)
Adresse: Caserne Sous-lieutenant Aubry Rond-point Albert-Bignon BP 90179 17308 ROCHEFORT (17)
Téléphone: + 33 (0) 5 46 88 32 23
Site Internet : gbgmrdv



Les épreuves de sélection

ADMISSIBILITE ECRITS :
Paris ou DOM/TOM
Matière Duré Coef.
Composition
(rédaction d'un devoir de connaissances générales avec l'aide
d'une documentation)
3 Heures 5
épreuve d'aptitude professionnelle
(QCM portant sur des suites ou des ensembles logiques à résoudre)
35 minutes 2
épreuve de langue étrangère
(allemand, anglais, arabe littéral, espagnol, italien, portugais)
30 minutes 1
Deux inventaires de personnalité
(préparation à l'entretien avec le psychologue en deuxième phase)
   
 
ADMISSION ORAL
en région ou visioconférence (DOM / TOM)
Entretien auprès d'un psychologue    
Entretien
Avec le jury, sujet d'ordre général portant sur les grandes questions d'actualité ou sur les motivations du candidat.
(10 Minutes de préparation + 20 Minutes d'entretien
30 minutes 7
épreuve Physique Gendarmerie    

Nous recommandons à nos candidats de se préparer aux épreuves écrites avec France Enseignement aux adresses suivantes :

L’épreuve physique gendarmerie

La sélection physique des candidats repose, outre l’attestation de natation (50m minimum) exigée lors de la constitution du dossier de candidature, sur une épreuve spécifique: l’épreuve physique gendarmerie (EPG).

NOTA: Un certificat médical (datant de moins de 10 jours pour les candidats civils et moins de 3 mois pour les militaires en service en gendarmerie, dans les armées ou services communs) ,mentionnant votre taille , vous sera réclamé avant le passage de l’épreuve.
Sans lui, vous ne pourrez la passer.

L’épreuve physique est effectuée par les candidats adminissibles.

L’ EPG se compose de 3 ateliers:
 Un parcours d'obstacles (chronométré);
 La simulation d’un combat (chronométrée);
   Le parcours d'obstacles et la simulation d'un combat doivent être réalisés dans un temps maximum de 4'20'' pour les hommes et de 4'30'' pour les femmes.
 Un transport de poids (évalué: échec ou réussite).


Parcours EPG

Parcours d’obstacles

Le candidat accomplit 6 fois le parcours pour une longueur totale de 300 m.
Partir du cône de départ, courir en direction du cône 1.
Contourner le cône 1, traverser en diagonale vers le cône 2. Avant d’atteindre ce cône, franchir un obstacle (tapis de sol) de 1.80 m de long. A la réception, tourner à gauche autour du cône 2 et se diriger vers l’escalier.
Monter et descendre l’escalier en courant, en touchant au moins une marche en montant, la plateforme supérieure et une marche en descendant
Contourner le cône 3, remonter et redescendre l’escalier puis se diriger vers le cône 4.
Tourner à gauche et se diriger en diagonale vers le cône 5. Avant d’atteindre ce cône, sauter deux obstacles de 45 cm de haut, distants de 3 mètres.
Au cône 5, tourner à droite et se diriger vers le cône de départ. Avant d’atteindre ce dernier, franchir une poutre placée à 0.90 m du sol, maîtriser sa réception et se laisser tomber sur le dos ou sur le ventre (alternativement à chaque tour). Se relever sans aide (ne pas se retourner si l’on tombe sur le ventre, ne pas rouler sur le côté lorsque l’on tombe sur le dos, ne jamais s’aider de la poutre) et contourner le cône de départ avant d’accomplir un autre tour.
Lorsque les 56 tours sont terminés, se diriger vers l’appareil à traction.

Fautes relevées :
Non franchissement du tapis;
Cône ou barre renversé;
Poutre touchée avec tout autre partie que les mains ou les pieds;
Se relever en s’aidant de la poutre ou en roulant sur le côté.

A chaque fois, franchir à nouveau l’obstacle ou replacer l’élément tombé. Le non franchissement du tapis répété 6 fois entraîne l’échec à l’épreuve.


La simulation d’un combat

A moins de 10 mètres de la fin de course d’obstacles, exercices de traction et de poussée entrecoupés de chutes maîtrisées:
1. Exercice de traction: agripper la corde et soulever un poids de 36 kg (25 pour les femmes). En conservant le poids dans cette position, se déplacer en décrivant un arc de cercle de 180° et toucher le mur de chaque côté de l'appareil. Répéter l'exercice six fois en touchant ainsi le mur trois fois de chaque côté. Conserver son équilibre et garder ses coudes fléchis pendant toute la durée de l'exercice.
2. Chutes maîtrisées: après l'exercice de traction, déposer le poids sur le sol, s'éloigner de l'appareil (1 mètre), tomber sur le ventre, se relever, toucher le mur, exécuter une autre chute sur le dos, se relever sans rouler sur le côté et toucher encore le mur.
Cette séquence est exécutée 2 fois (4chutes: 2 vers l’avant, 2 vers l’arrière).
3. Exercice de poussée: après avoir toucher le mur, se déplacer jusqu'à l'appareil de poussée. A l'aide des poignées, pousser afin de soulever du sol un poids de 36 kg (25 pour les femmes). Les conserver dans cette position et décrire 6 arcs complets en touchant 3 fois le mur de chaque côté (idem exercice de traction). Les bras doivent demeurer fléchis au niveau du coude, ni les coudes ni les mains ne doivent toucher la poitrine ou les épaules.

Fautes relevées :
Incapacité à soulever le poids ou à le maintenir en l’air;
Coudes non fléchis au cours de l’exercice de traction ou de poussée;
Mains touchant les épaules ou la poitrine durant l’exercice de poussée;
Incapacité à revenir à une position stable entre les chutes, rouler sur le côté pour se relever après la chute arrière.

Dans tous ces cas, reprendre l’exercice (chute ou arc).
La partie chronométrée de l’EPG  prend fin au moment où le candidat termine le sixième arc de l’exercice de poussée (dépôt du poids sur le sol). Le candidat qui dépasse le temps imparti échoue au test et il ne subit pas l’atelier suivant.

 

Le transport de poids

Le candidat doit soulever un poids (sac de sable) de 45 kg pour les hommes et 25 kg pour les femmes, le transporter, en se servant uniquement de ses bras, sur une distance de 15 mètres et le reposer sur le sol en douceur.

Fautes relevées :
 Incapacité à soulever le sac, à le porter en se déplaçant ou à le poser en douceur à la fin de l'exercice.
Dans tout les cas l’ensemble de l’exercice doit être repris. Trois essais infructueux signifient un échec.
Cette épreuve nécessite de:
- se préparer physiquement avant la convocation aux sélections.
- s’échauffer avant l’épreuve.
- reconnaître le parcours et faire le tour des installations.
- doser ces offres et ne pas dépasser ces limites.

Conseils de préparation :

Pour réussir cette épreuve, il faut posséder une bonne condition physique et s’être préparer de façon spécifique.
La mise en condition physique requiert un échelonnement sur une durée minimum de 10 à 11 semaines à raison de deux ou trois séances hebdomadaires. Il convient d’accroître progressivement l’intensité des séances d’entraînement, en commençant au niveau auquel on se sent plus à l’aise et en augmentant un peu chaque semaine le temps et le nombre d’exercices.
Toute séance de mise en condition doit obligatoirement commencer par une phase d’échauffement (exercices d’assouplissement et d’étirement comprenant des mouvements contrôlés des principaux groupes musculaires et articulaires) de 10 à 15 minutes qui permettront d’effectués les exercices tels que:

Course à pied;
Accroupissements et fléchissements;
Abdominaux;
Flexions – extensions des bras;
Sauts sur place;
Monter et descendre les escaliers;
Tractions à la barre fixe.

Cette liste n’est pas exhaustive et doit être complétée par chacun en fonction de ses faiblesses.
Chaque séance doit s’achever par une période de 10 à 15 minutes d’étirements et de retour au calme.
Veillez à mesurer l’intensité et la progressivité de l’entraînement.

L’ ENTRAINEMENT DOIT CORRESPONDRE AU NIVEAU  DE DEPART DE CHACUN ET AUX OBJECTIFS FIXES.
L’ EPG N’EST PAS UNE COMPETITION, IL NE S’AGIT PAS D’ACCOMPLIR UNE PERFORMANCE MAIS SIMPLEMENT D’ EXECUTER DANS LE TEMPS IMPARTI  LE PARCOURS D’OBSTACLE, LA SIMULATION D’UN COMBAT ET REUSSIR LE TRANSPORT POIDS.


Je souhaite m’inscrire à cette formation
Réalisation : Click Internet
© CEPSI SPORT 2007 - 2017 -- Mentions Légales